Nous utilisons des cookies pour optimiser votre confort de navigation et afin d’améliorer nos services.
Dans notre notice de confidentialité, vous constaterez que vos données personnelles sont traitées de manière limitée et conformément au RGPD.


Projets pour le climat

Que représente 1 tonne de CO2 pour les projets climatiques que Greentripper soutient?
Avec le calculateur Greentripper, vous calculez vos émissions de CO2, vous compensez et vous soutenez des projets durables pour le climat qui réduisent les émissions de CO2 au niveau global.

Avec la compensation d’1 tonne de CO2, vous investissez dans :
  • Le projet « Des foyers améliorés au Ghana »: Deux cuisinières pour permettre à une famille ghanéenne de 4 ou 5 personnes de cuisiner pendant 4 mois et sauver 3 tonnes de bois.
  • Le projet « Eau potable en Rwanda »: quatre semaines pendant lesquelles les ménages ont accès à l’eau potable. Ils ne doivent pas faire bouillir l’eau avec du bois ce qui permet d’éviter la eforestation. Plus concrètement, une tonne de CO2 compensée donne accès à 846 litres d’eau potable et permet de sauver 5,8 arbres.
  • Le projet « Reforestation en Zambie »: 75 arbres sauvés (ou 1,4 hectares de forêt protégés), une zone de 11 ares gérée selon les pratiques de l’agriculture durable pendant un an et la formation d’un agriculteur aux techniques de l’agriculture durable pendant 3 mois.
Quels projets Greentripper soutient-il?
Nous soutenons les projets suivants :
  • Projet “Éviter la déforestation et fournir de l'eau potable au Rwanda”

    Les Rwandais doivent aller chercher l’ eau dans des sources polluées, car les nombreux puits existants sont tombés en ruine en raison de programmes d'entretien mal gérés ou trop chers.Pour purifier l'eau, ils doivent d'abord la faire bouillir avec du bois, ce qui mène à la déforestation. De plus, la combustion du bois cause de nombreux problèmes respiratoires.

    Ce projet permet
    • De donnerun accès direct à l'eau potable en réparant les puits endommagés, en forant de nouveaux puits et en les entretenant à long terme.
    • De réduire l’utilisation de bois, et donc réduire les CO2 émis lors du processus de combustion.
    • Prévenir les maladies dues à la consommation d'eau polluée et à la fumée nocive lors de la cuisson de l'eau.
    Le projet et ses réductions de CO2 sont enregistrés et vérifiés de manière indépendante sous le label Gold Standard reconnu internationalement (Gold Standard).

    Consultez notre fiche de projet pour plus d'informations.

  • Projet « Des foyers améliorés au Ghana »
    Au Ghana, une grande partie de la population utilise la biomasse (charbon et bois) pour cuisiner. Cette méthode de cuisson conventionnelle est inefficace, dangereuse et la fumée dégagée par la combustion du bois provoque des problèmes respiratoires. De plus, en raison de la croissance de la population, ils doivent aller de plus en plus loin dans les forêts, ce qui a causé une diminution de 60% de la forêt tropicale primaire du Ghana.

    Les foyers améliorés permettent une réduction du CO2 d'environ 50% par rapport aux foyers traditionnels. En soutenant le développement et la distribution de ces foyers efficaces, nous sauvons des millions d'arbres, soutenons les familles, stimulons les activités économiques et améliorons les conditions sanitaires au Ghana.

    Le projet et ses réductions de CO2 sont enregistrés et vérifiés indépendamment sous le label Gold Standard reconnu internationalement (http://www.goldstandard.org).

    Consultez notre fiche projet pour plus d’informations.

  • Projet « Reforestation en Zambie »
    Les mauvaises pratiques agricoles, la pauvreté et la perte de forêts et d'écosystèmes menacent la Zambie. Pour s’en sortir, les agriculteurs doivent souvent recourir à des pratiques illégales (braconnage).

    Ce projet soutient les agriculteurs en leur enseignant des méthodes agricoles qui protègent la forêt et améliorent leurs moyens de subsistance. Les agriculteurs acquièrent alors des compétences qui leur permettront de protéger la forêt et la faune, tout en ayant un revenu stable.

    Grâce à la gestion durable des terres et à la méthode REDD + (Reduce Emissions from Deforestation and forest Degradation), ce projet d'agro-forestation promeut l'agriculture durable et la conservation des forêts en Zambie,. Le programme REDD + protège les forêts, assure la séquestration du carbone et protège l'ensemble de l'écosystème.

    Ce projet attaque le problème à sa racine. Au lieu de criminaliser le braconnier, il se concentre sur une solution à long terme : apprendre aux personnes vulnérables à cultiver durablement et à protéger la nature.

    Consultez notre fiche projet pour plus d’informations.
Les garanties des projets pour le climat que vous soutenez avec Greentripper
Les projets pour le climat proposés par Greentripper sont vérifiés et certifiés de façon indépendante et externe à Greentripper afin de satisfaire aux plus strictes exigences. La vérification des projets est effectuée par Forum Ethibel, une organisation indépendante, internationalement reconnue, désignée et contrôlée par le label Gold Standard.

Quand vous compensez vos émissions via le calculateur Greentripper, vous recevez un certificat qui certifie la neutralité en CO2 de votre voyage. Le CO2-Neutral travel label ® est repris sur ce certificat. La maison mère de Greentripper, CO2logic, et le tiers indépendant, Vinçotte, collaborent à la certification du CO2-Neutral label ® basé sur le ‘PAS 2060’, premier standard international reconnu de neutralité en CO2.

Ces agences vérifient que la création du projet corresponde bien aux critères en vigueur et que le projet continue de les respecter à long terme. Il est garanti que ces projets réduisent les émissions CO2 et contribuent réellement à l’amélioration des conditions de vie des populations locales.
Qu'est-ce qui a déjà été réalisé grâce aux compensations CO2e Greentripper ?
Concernant la compensation réalisée sur Greentripper.org en 2018, cela représente 665 familles de 4 à 5 personnes qui utilisent les cuisinières efficaces pendant un an (au Kenya et en Ouganda). En tout, 2000 tonnes de CO2e avaient été compensées via www.greentripper.org !
1 tonne de CO2e réduite représente l’utilisation de deux cuisinières efficaces pour permettre à une famille de 4 ou 5 personnes de cuisiner pendant 4 mois.

En 2019, vous avez été encore plus nombreux à réduire votre impact sur l’environnement : 8000 tonnes de CO2e ont été compensées via www.greentripper.org.
Pour quelle(s) raison(s) Greentripper soutient des projets pour le climat dans des pays en développement?
Nous ne partageons qu’UNE atmosphère. Que vous émettiez une tonne de CO2 aux Etats-Unis, en Europe, en Afrique ou en Asie, cela revient au même pour notre climat. Par contre, avec une même somme d’argent, on peut réduire bien plus d’émissions CO2 dans les pays en développement que nous ne le pourrions aux Etats-Unis ou en Europe.

Beaucoup de personnes voyagent aux quatre coins du monde, il est donc logique de soutenir des projets à l’étranger, là où les gens en ont le plus besoin. Nos pays développés sont en grande partie responsables du dérèglement climatique alors que ce sont les pays en développement qui en auront le plus à souffrir. La population de ces pays en actuellement en plein boom (particulièrement en Asie et en Afrique), alors aidons les pays en développement à passer à un développement faible en émissions de CO2. « Au sein d’une économie globale, nous avons une responsabilité globale » (CO2logic).

Cliquez ici pour voir nos projets.
Nous voulons agir plus localement. Proposez-vous des projets de compensation de CO2 locaux belges ?
En ce qui concerne la compensation CO2 à travers des projets certifiés, il n’existe pas de projets en Belgique. Avec une même somme d’argent, on peut réduire bien plus d’émissions CO2 dans les pays en développement que nous ne le pourrions aux Etats-Unis ou en Europe.
Beaucoup de personnes voyagent aux quatre coins du monde, il est donc logique de soutenir des projets à l’étranger, là où les gens en ont le plus besoin. Nos pays développés sont en grande partie responsables du dérèglement climatique alors que ce sont les pays en développement qui en auront le plus à souffrir. La population de ces pays en actuellement en plein boom (particulièrement en Asie et en Afrique), alors aidons les pays en développement à passer à un développement faible en émissions de CO2. « Au sein d’une économie globale, nous avons une responsabilité globale ».