Nous utilisons des cookies pour optimiser votre confort de navigation et afin d’améliorer nos services.
Dans notre notice de confidentialité, vous constaterez que vos données personnelles sont traitées de manière limitée et conformément au RGPD.


Pourquoi Greentripper ?

Pourquoi compenser avec Greentripper?
  • La compensation CO2 par Greentripper est crédible, rapide et facile.
  • Greentripper ne soutient que des projets pour le climat certifiés dans les pays en développement et des projets environnementaux en Europe qui répondent aux exigences les plus élevées. Nous garantissons que votre investissement sera correctement attribué et qu'il contribuera réellement à la résolution des problèmes urgents liés au changement climatique mondial. Greentripper est certifié par l’auditeur Forum Ethibel (voir "Puis-je faire confiance à Greentripper pour compenser mon impact sur le climat").
  • Greentripper est une initiative de CO2logic, une organisation fiable et digne de confiance avec plus de 15 ans d'expérience dans le conseil climatique et le développement de projets pour le climat.
  • Greentripper est depuis 2021 une société de Southpole, un fournisseur de solutions climatiques et un développeur de projets de premier plan comptant plus de 700 experts répartis dans 30 bureaux dans le monde.
  • Vous compensez vos émissions en investissant dans des projets dans les pays en développement et en Europe, qui sont conformes aux objectifs de développement durable des Nations unies. Votre contribution 'apporte non seulement des avantages environnementaux, mais aussi des avantages socioculturels et économiques.
Puis-je faire confiance à Greentripper pour compenser mon impact climatique?
  1. Greentripper est certifié par Forum ETHIBEL. Cette certification garantit, entre autres, que la quantité de tonnes de CO2e compensée réellement par Greentripper reflète 100% de la quantité de CO2 que vous compensez avec Greentripper. et que Greentripper assure l'additionnalité des projets proposés, la traçabilité et la pérennité des réductions carbone.

  2. Lorsque vous compensez vos émissions avec le calculateur Greentripper, vous obtenez un certificat qui garantit que chaque tonne de CO2 que vous avez compensée, est réduite, séquestrée ou évitée par le projet de votre choix. Le label "Certified CO2-compensation" est inclus dans le certificat pour votre action au niveau globale (Act Global) et le label "Sustainable Local Contribution" est inclus dans le certificat pour votre action au niveau locale (Act Local). Les deux labels sont vérifiés par le forum indépendant Forum Ethibel.

  3. Pour vos actions au niveau global (Act Global), Greentripper travaille avec des projets pour le climat qui répondent aux normes internationales les plus strictes, telles que le Gold Standard ou le VCS. Ces projets sont examinés chaque année pour s'assurer que leur impact sur le changement climatique est réellement efficace. Dans ce système certifié, des crédits carbone sont émis par tonne de CO2 effectivement réduite. Ces crédits sont inscrits dans un registre et retirés dès qu'ils sont vendus, afin de garantir qu'ils ne sont vendus qu'une seule fois.



    Une fois que le projet a été audité, sa certification est délivrée, et chaque tonne de CO2e économisée est comptabilisée et traçable. Ce processus s'appelle l'attribution de crédits carbone. Chaque crédit carbone correspond à une tonne de dioxyde de carbone évitée, réduite ou absorbée par un projet pour le climat.
    Ces crédits sont appelés « Verified Emissions Reductions » (VER). Le monitoring est vérifié par des auditeurs de compensation indépendants internationalement reconnus, tels que DNV, TÜV ou SGS. Les auditeurs sont nommés et inspectés par le Gold Standard, par exemple, ou par la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC). Ces bureaux d’audit vérifient si un projet est mis en place et opère selon un ensemble particulier de règles. Cet ensemble est connu en tant que ‘standard’.

    Pour votre action au niveau local (Act Local), en collaboration avec Soil Capital, l'impact climatique de chaque exploitation est réalisé et vérifié conformément aux exigences de la norme internationale ISO 14064-2.
Comment puis-je être sûr(e) que la réduction de CO2 a bien eu lieu?
Greentripper délivre un certificat de garantie qui comprend un numéro de certification unique et le label " Certified CO2-compensation " pour votre action au niveau global et le label " Sustainable Local Contribution " pour votre action au niveau local. Ces deux labels sont vérifiés par le Forum Ethibel, un organisme indépendant.

Pourquoi choisir le calculateur CO2 de Greentripper?
Greentripper se base sur 2 méthodologies principales :
  • l'approche Bilan Carbone © de l'ADEME, c'est-à-dire l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie en France. Cet organisme semi-public est reconnu mondialement pour son outil/méthode de calcul des émissions de gaz à effet de serre connu sous le nom de Bilan Carbone ©. L'ADEME est l'un des pionniers du calcul des gaz à effet de serre et de leur conversion en équivalent CO2 en fonction du potentiel de réchauffement global (PRG), c'est-à-dire de la contribution à l'effet de serre.
  • DEFRA, The Department for Environment Food & Rural Affairs (GOV.UK) qui fournit des facteurs de conversion permettant aux organisations et aux particuliers de calculer les émissions de gaz à effet de serre (GES) provenant d'une série d'activités, notamment l'utilisation d'énergie, la consommation d'eau, l'élimination des déchets, le recyclage et les activités de transport. Il s'agit d'une norme conforme au protocole GHG (Greenhouse Gas).

L'équipe Greentripper peut calculer l'empreinte carbone de vos activités et de vos déplacements avec une grande précision, mais cela nécessite beaucoup d'informations et de données. Nous travaillons avec des moyennes et des facteurs qui sont définis par l'ADEME & DEFRA et qui sont acceptés par le secteur.
Pourquoi choisir l'approche Greentripper?
Les voyages font partie des éléments essentiels de notre mode de vie. Il permet de réunir des personnes du monde entier et de créer de nouvelles expériences. Malheureusement, il a un impact sur le climat et l'environnement. Greentripper vous donne l'opportunité de prendre conscience de votre impact grâce à notre calculateur, de prendre des mesures de réduction et enfin de vous donner l'opportunité de rendre à la nature en fonction de l'impact de votre voyage.

Avant de compenser nos émissions de CO2, il convient de se demander comment réduire son impact sur notre planète. Pour le climat, il est évidemment préférable de ne pas prendre de moyens de transport tels que l'avion ou la voiture, mais nous n'avons pas toujours le choix. Il vaut mieux compenser et soutenir des projets pour le climat que de ne rien faire du tout !

La compensation de CO2, n'est pas la solution pour lutter contre le changement climatique, mais elle fait partie des solutions.
Quel est l’impact de la compensation CO2 sur les Objectifs de Développement Durable (Sustainable Development Goals) ?
En compensant nos émissions de CO2, nous renforçons également les Sustainable Development Goals dans des pays en développement. En effet, les projets pour le climat avec lesquels CO2logic et Greentripper travaillent se situent dans des pays en développement, ce qui permet aux populations locales d’allier développement socio-économique et réduction d’émissions de CO2 au niveau global.

Vos émissions CO2 sont-elles également compensées dans le cadre du Système Communautaire d’Echange de Quotas d’Emissions (SCEQE)?
Non, la possibilité d'une double compensation est très peu probable.

Tout d'abord, une explication sur le système EU-ETS. Le SCEQE a été mis en place en 2005 et a été le premier système international d'échange de quotas d'émission au monde. Le SCEQE entre maintenant dans sa quatrième phase d'échange (2021-2030). Il s'agit essentiellement d'un mécanisme fondé sur le marché permettant de fixer le prix du carbone. Il fixe une limite absolue ou "plafond" à la quantité totale de certains gaz à effet de serre pouvant être émise chaque année par les entités couvertes par le système (dont les émissions de CO2 sont les plus élevées). Ce plafond est réduit au fil du temps afin que les émissions totales diminuent. Dans le cadre du SCEQE, les entités réglementées achètent ou reçoivent des quotas d'émission, qu'elles peuvent échanger entre elles si nécessaire. À la fin de chaque année, les entités réglementées doivent restituer suffisamment de quotas pour couvrir la totalité de leurs émissions. Les secteurs couverts par l'actuel SCEQE comprennent la production d'électricité et de chaleur, les secteurs industriels à forte intensité énergétique et l'aviation en Europe.

Le 14 juillet 2021, la Commission européenne a adopté une série de propositions législatives exposant la manière dont elle entend atteindre la neutralité climatique dans l'UE d'ici 2050, y compris l'objectif intermédiaire d'une réduction nette d'au moins 55 % des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030. En ce qui concerne l'aviation, la Commission propose également de supprimer progressivement les quotas d'émission gratuits pour le secteur de l'aviation, qui est déjà couvert par le SCEQE, et de passer à une mise aux enchères complète des quotas d'ici 2027 afin de créer un signal de prix plus fort pour stimuler la réduction des émissions. Le nombre total de quotas pour l'aviation dans le SCEQE sera plafonné aux niveaux actuels et sera réduit chaque année de 4,2 % (le facteur de réduction linéaire). Le SCEQE ne s'applique actuellement qu'aux vols entre aéroports situés dans l'EEE. (Pour le traitement des vols de/vers l'UE/EEE et le Royaume-Uni, voir ici.) La Commission propose de mettre en œuvre le système mondial de compensation et de réduction des émissions de carbone pour l'aviation internationale (CORSIA) pour les vols internationaux.

Ces actions de EU-ETS & CORSIA sont positives mais encore limitées : (1) Il n'y a toujours pas d'obligation pour la 1ère phase entre 2024 & 2026. Elle ne sera obligatoire qu'à partir de 2027. (2) Ils ne compensent que les émissions qui sont supérieures au niveau de 2020. Il ne s'agit donc pas de compenser 100% des émissions de CO2 mais une petite partie. (3) Les gaz à effet de serre pris en compte sont uniquement les émissions de CO2, pas les autres gaz à effet de serre. L'impact du forçage radiatif qui double l'effet de serre n'est pas pris en compte. Et il ne tient pas compte non plus des émissions de GES du puits au réservoir. (4) Ce programme ne concerne que les vols internationaux et toutes les émissions des vols nationaux ne sont pas prises en compte.